Les érythèmes fessiers

Publié le par Christel HERVE

Description de l'érythème fessier

L'érythème fessier du nourrisson est une zone de peau enflammée correspondant à la région recouverte par les couches. Il est habituellement causé par l'irritation cutanée provoquée par un contact prolongé avec de l'urine et des selles.

Un érythème fessier du nourrisson peut quelquefois évoluer en infection bactérienne ou fongique. Les couches, qu'elles soient réutilisables ou jetables, créent un environnement chaud et humide qui retient les contenus de la couche (par ex. l'urine et les selles) en contact avec la peau, ce qui irrite celle-ci et peut faciliter l'infection.

La plupart des bébés seront atteints d'un érythème fessier. Bien que le nombre de cas graves d'érythème fessier du nourrisson ait diminué au fil du temps, cette affection est tout aussi commune maintenant qu'il y a 30 ans.

Causes

L'érythème fessier du nourrisson peut être causé par un certain nombre de facteurs comme :

  • le contact avec l'urine et les selles : une exposition prolongée à l'urine et aux selles peut irriter la peau. L'urine et les selles peuvent faciliter le contact de l'humidité avec la peau, ce qui la rend plus vulnérable aux lésions et à l'irritation. Le contact avec les enzymes digestives contenues dans les selles peut également augmenter le risque d'érythème fessier du nourrisson. L'ammoniac (substance chimique donnant une odeur fétide à l'urine) irrite la peau, mais l'urine du nourrisson n'en renferme pas un taux suffisamment élevé pour causer un érythème fessier du nourrisson. Il peut toutefois endommager la peau qui est déjà irritée et enflammée;
  • la méthode d'allaitement : il se peut que les enfants allaités au sein subissent moins d'épisodes d'érythème fessier du nourrisson parce que leurs selles ont tendance à être d'un plus petit volume, par conséquent elles risquent moins d'irriter la peau;
  • la friction et le frottement : les couches trop serrées qui frottent contre la peau peuvent provoquer un érythème fessier du nourrisson. L'état de la peau endommagée peut empirer quand elle est mouillée. De plus, le contact peau sur peau dans les replis cutanés recouverts par une couche peut faciliter la survenue d'un érythème fessier du nourrisson;
  • des affections cutanées préexistantes : les nourrissons et les enfants qui ont des affections préexistantes comme de l'eczéma et une dermatite atopique auront une prédisposition à un érythème fessier du nourrisson;
  • le contact avec des substances chimiques irritantes : les fesses de votre bébé sont très délicates. Certaines substances chimiques d'usage courant comme les assouplisseurs, les détergents, les lotions pour bébés, les parfums, les savons, les lingettes pour bébés peuvent être très irritantes pour la peau et ne devraient pas être employées. Discutez avec le médecin de votre enfant ou un pharmacien des produits à éviter;
  • l'emploi d'antibiotiques : l'utilisation d'antibiotiques peut déranger l'équilibre normal des bonnes bactéries qui aident à contrôler la prolifération de certains organismes comme les levures. Les antibiotiques pris par la mère qui allaite peuvent avoir également un effet sur le bébé;
  • des infections : l'environnement sombre et humide créé par une couche représente un lieu de croissance parfait pour les infections provoquées par les bactéries et les levures (par ex. Candida) sur la peau. Ces types d'infections sont plus communs chez les enfants qui sont porteurs d'un érythème fessier du nourrisson. La présence de cloques, de pus, de bosses rouges dans les replis de la peau, de zones rouges « satellites » en périphérie de la principale zone rouge ou de régions rouges très enflées sont des signes d'infection possible;
  • une allergie aux substances chimiques présentes dans l'élastique des couches : une éruption cutanée rouge qui forme une ligne d'un côté à l'autre du ventre et dans les replis cutanés peut signaler une réaction allergique aux substances chimiques présentes dans l'élastique des couches jetables. Cela est fréquent lors d'un changement de la marque de couches. Si la situation persiste ou se reproduit, communiquez avec le médecin de votre enfant;
  • d'autres affections : les érythèmes fessiers causés par les couches ne se rencontrent pas seulement chez les nourrissons et les jeunes enfants. Ils peuvent également se produire chez des personnes atteintes d'affections comme l'incontinence et la paralysie.

Symptômes et complications

Les érythèmes fessiers du nourrisson se présentent souvent sous la forme d'une rougeur cutanée accompagnée de plaques luisantes et de petits boutons. L'éruption cutanée se retrouve habituellement dans la zone recouverte par la couche, ce qui comprend les fesses, le haut des cuisses et les parties génitales. La peau touchée peut également être chaude au toucher. Les replis cutanés sont habituellement épargnés.

Un nourrisson ou un jeune enfant qui est porteur d'un érythème fessier du nourrisson est susceptible de faire preuve d'irritabilité, de se plaindre ou de pleurer pendant les changements de couche, tout particulièrement lorsque la peau sous la couche est nettoyée ou touchée. Une infection se signale habituellement par la présence de bosses rouges dans les replis cutanés. Des cloques, du pus ou des régions rouges et très enflées peuvent également être des signes d'infection. Les zones rouges « satellites » situées au-delà de la principale zone d'éruption cutanée sont courantes en présence d'infections à levures causées par Candida.

Traitements

- Changer la couche souvent, dans l'idéal, dès qu'elle est souillée.

- Bien nettoyer le siège du bébé avec de l'eau et éventuellement du savon de Marseille ou du Liniment oléo calcaire.

- Eviter les produits comme l'eau ou le lait nettoyant sans rinçage, ils sont plein de produits chimiques qui agressent la peau sensible des bébés et peuvent aussi créer des allergies. Eviter aussi les lingettes jetables, pleines de produits chimiques elles aussi et très irritantes.

- Bien sécher tout le siège (y compris les plis) avec une serviette en tamponnant, ne surtout pas frotter.

- Ne pas mettre de talc : les grains s'infiltrent dans les plaies et retardent la cicatrisation. De plus le talc forme une couche qui favorise la macération et donc l'apparition d'un érythème. Enfin, le bébé inhale la poussière ce qui peut provoquer ensuite des problèmes respiratoires.

- Vous pouvez mettre une crème à l'oxyde de zinc, en vente en pharmacie.

- Eviter de mettre de l'éosine, il faut préférer un produit transparent. En effet, la couleur rouge de l'éosine empêche de voir l'évolution de l'érythème et donc la venue d'une éventuelle infection.

- On peut rajouter dans les couches des cotocouches, en vente en pharmacie, pour éviter au bébé d'avoir le siège en contact direct avec la couche.

- La meilleure solution est de laisser le bébé les fesses à l'air. Si vous avez peur des fuites, vous pouvez l'installer sur une serviette pliée en 3 ou 4 ou sur une alèse en vente en pharmacie.

Publié dans Bien être des enfants

Commenter cet article