Les besoins individuels des enfants

Publié le par Christel HERVE

Extraits de mon dossier professionnel (je ne mets que des extraits car certains passages concernent l'enfant que j'avais en accueil à ce moment là et sont donc privés) :

Pour cette partie, j'ai choisi de me reporter à la classification des besoins selon Virginia Henderson.

Respirer

Pour que l'aire de la maison soit sain, j'aère tous les matins les pièces de vie où évoluent les enfants pendant au moins 10 minutes. Je veille aussi à la propreté des lieux en faisant régulièrement le ménage.

Maintenir la température de son corps dans des limites normales

Je veille à ce que les enfants soient correctement vêtus en fonction de la température de la maison ou de l'extérieur pour qu'ils n'aient pas trop chaud ou trop froid.

je maintien également une bonne température dans la maison en mettant le chauffage en hiver ou en baissant les stores en été.

Si un enfant en accueil a de la fièvre, je le dévêts et lui passe un gant d'eau froide sur le visage, les bras et les jambes. Je ne peux donner du paracétamol que si j'ai une ordonnance récente du médecin au nom de l'enfant et l'autorisation écrite des parents pour administrer des médicaments.

Etre propre, soigné et protéger ses téguments

Je dois prodiguer des soins qui consistent à la toilette des mains (avant e manger par exemple), du visage (après manger), au change de la couche et nettoyage du siège; Ces moments intimes sont aussi des occasions d'échanges car j'explique ce que je fais et je nomme les parties du corps que je lave.

Eviter les dangers

Lors de mon entretien avec la puéricultrice de la PMI pour ma demande d'agrément, celle-ci a vérifié que ma maison et mon jardin étaient bien sécurisés : interdiction d'utiliser le poêle de mon salon pendant mes heures d'accueil, pas de produit d'entretien ni de médicament ni de couteau à la vue et/ou à la portée des enfants, four de la cuisine équipé d'une porte froide, jardin clôturé, animaux hors de contact avec les enfants, portique scellé, matériel de puériculture et jouets aux normes de sécurité et adaptés aux âges des enfants...

Communiquer avec ses semblables

Pour contribuer à l'amélioration du langage, je lis des histoires, je chante des comptines, je nomme les parties du corps lors des soins, j'explique aux enfants avec des mots simples ce qu'on va faire comme activités...

Agir selon ses croyances et ses valeurs

Un de mes rôles est de mener l'enfant à l'autonomie et à la socialisation, en collaboration avec les parents set selon leurs souhaits. L'enfant doit apprendre à prendre soin de lui et à respecter les autres. Cela passe par des gestes au quotidien : se laver les mains avant de manger, respecter les règles de sécurité lorsqu'on se promène dehors, ne pas prendre les jouets des autres enfants, ne pas pousser, ne pas taper, apprendre les règles de politesse...

Je ne connais pas les croyances religieuses et spirituelles de X et de ses parents. J'ai déjà été amenée à lui parler de la mort (notamment des poules, oies que j'ai dans mon jardin). Je m'abstiens de tout propos à connotation religieuse. par exemple, je dis que la poule est morte mais je ne dis pas qu'elle est montée au ciel.

S'occuper en vue de se réaliser - Se recréer

Je propose aux enfants des jouets, jeux et activités adaptés à leur âge. S'ils ne veulent pas participer à une activité, je ne les force pas. Je ne fais pas à leur place pour faire croire aux parents le soir que le dessin est de leur enfant.

J'accorde une très grande importance aux jeux libres pour laisser l'enfant découvrir par lui même.

Les activités d'éveil que je propose sont : jeux libres, comptines avec mimes, lecture d'histoires, dessin, peinture, gommettes, puzzle, cuisine...

Apprendre

Chez les enfants, l'apprentissage passe par le jeu. J'applique les conseils donnés par Laurence Rameau dans le livre Pourquoi les bébés jouent ? mais aussi ceux donnés par Blandine Le Pape, orthophoniste, qui a animé une formation à laquelle j'ai participé en octobre 2014 à Liffré sur "Le jeu et les écrans : quels impacts sur les enfants ?" http://http://christel-assmat-guignen.over-blog.com/2015/10/les-jeux-et-les-ecrans.html

Je laisse une place importante dans la journée aux jeux libres pour que les enfants découvrent le monde par eux-mêmes. J'interviens pour les encourager, les féliciter, nommer ce qu'ils font; Mais je ne fais pas à leur place, je ne leur dis pas non plus que tel jouet sert à ça et non à ça. Ils peuvent par exemple jouer à la dînette avec les cubes à empiler...

Les enfants découvrent le monde avec tous leurs sens et dans tous les sens et il est important de les laisser jouer pour qu'ils développent leur créativité, leur imagination et leur mobilité de pensée qui facilitera leurs futurs apprentissages scolaires.

Vers l'âge de 18 mois, les enfants entrent dans la période de l'imitation et apprennent aussi en nous imitant, donc je veille à leur montrer le bon exemple notamment sur le respect, la politesse et le langage.

Publié dans CAP petite enfance

Commenter cet article